05/09/2004

Cohésion

L'histoire d'une nation, aussi bien que destinée, se résume en une date, un événement et des décisions prises en un temps délicat. La présentation avant-hier par le Président Ben Ali de sa candidature à la prochaine élection présidentielle relève de ces événements. La  décision du chef de l'Etat de répondre à l'appel du devoir vient à point confirmer sa détermination à servir le pays, en continuant l'ouvre du développement initiée depuis le Changement.

Certes, la cohésion autour du Président Ben Ali ne fait pas l'ombre d'un doute. Les Tunisiens ne cessent de le confirmer à chaque occasion. Mais la présentation, comme le prévoit le code électoral, de la candidature de Ben Ali est le moment de faire le point sur les perspectives que reflète un autre mandat sous sa direction.

En fait, la candidature de Ben Ali se veut avant tout la consécration de l'appel du peuple qui a su mesurer, depuis le changement, l'importance de l'ouvre du développement réalisée en Tunisie. Une ouvre dont les acquis sont aujourd'hui autant de jalons sur la voie du développement intégral initié par le chef de l'Etat.

Certes, il ne s'agit que des pas franchis sur la voie du développement national, mais on connaît peu de pays qui ont su réaliser en un temps aussi court, et dans une conjoncture internationale aussi difficile, des acquis aussi importants.

L e choix de Ben Ali se justifie donc par le fait qu'il soit l'homme qui a façonné le réel tunisien, dans l'objectif d'une ouvre de développement intégral dont il a posé la première pierre.

L'appel lancé par les Tunisiens à Ben Ali pour être l'homme de l'étape à venir, n'a de commune mesure que les messages de soutien qu'ont envoyés les organisations nationales pour confirmer leur choix irrévocable de Ben Ali en tant que garant de l'avenir de la Tunisie. C'est qu'un tel présent ne peut augurer que d'un bon avenir placé sous le signe des grands projets, et des grandes ouvres.

Le soutien annoncé de la société civile à la candidature de Ben Ali témoigne en fait, si besoin est, de la cohésion autour d'un homme qui a su diriger le processus de développement en Tunisie en mettant des forces positives en marche.

Tout porte à croire que la prochaine échéance électorale- à la réussite de laquelle le chef de l'Etat a recommandé de garantir toutes les bonnes conditions- sera l'occasion de renouveler l'engagement des Tunisiens à ouvrer ensemble sous la direction de Ben Ali.

La décision de Ben Ali de répondre à l'appel du devoir revêt, à cet effet, toute la portée historique d'un événement qui vise à donner le temps au temps pour que la barque du développement arrive à bon port.