04/09/2004

Engagement renouvelé

Par Néjib Ouerghi

En présentant, hier, solennellement au Conseil constitutionnel sa candidature à l'élection pré­sidentielle du 24 octobre prochain, le Président Ben Ali, candidat du Rassemblement Constitutionnel Démocratique, répond à l'appel du devoir, renouvel­le son engagement envers la Tunisie et son peuple et marque un nouveau rendez-vous avec l'histoire Un rendez-vous synonyme de nouvel engagement au service de la Patrie pour poursuivre l'oeuvre de réformes politique, économique et sociale de la Tunisie et de renforcer les fondements du modèle tunisien.

A l'évidence, l'acte de candidature est une réponse à l'appel du devoir et de la patrie, qui se reflète à tra­vers le soutien et l'appui unanimes de toutes les com­posantes de la société civile, partis politiques, organi­sations nationales, tissu associatif à cette candidature et à travers les expressions de reconnaissance du peuple tunisien pour l'oeuvre accomplie et qui a permis à la Tunisie d'engranger les acquis et de réaliser des avancées remarquables.

En présentant, hier, sa candidature, le Président Ben Ali a voulu, également, renouveler son engagement envers un peuple qui lui a accordé son appui et lui a témoigné, «avec un enthousiasme et un dévouement, rarement égalés, de la sincérité de son attachement et de sa volonté de persévérance sur la voie choisie pour la Tunisie depuis lé 7 novembre 1987».

Une voie traduisant les aspirations des Tunisiens et des Tunisiennes d'aller encore de l'avant, avec Ben Mi, choix dû présent et de l'avenir, sur la voie de consécration des principes fondateurs de la République de Demain, à savoir démocratie, liberté, tolérance, pluralisme, solidarité, renforcement du progrès, du bien-être social et du rayonnement exté­rieur de la Tunisie.

En optant pour le choix de la démocratie, du progrès, de la modernité, les Tunisiens expriment leur reconnaissance à un homme qui a réalisé ce qu'il a promis et qui est plus que jamais résolu à poursuivre cette oeuvre de développement intégral «vers plus de réalisations et de réussites, dans le cadre de la solida ­ rité, de la coopération et de l'entente».

C'est pour cette raison que les prochaines élections présidentielle et législatives revêtiront une dimension particulière et constitueront un événement politique majeur pour enraciner les valeurs républicaines et concrétiser les ambitions nationales au progrès et à la modernité. Un rendez-vous majeur qui fournira l ' oc­casion d'approfondir la pratique démocratique, de renforcer les institutions républicaines et d'élargir la participation populaire à la chose publique. Pour cela, la confiance de Ben Ali en. son peuple est totale et sa volonté de poursuivre et d'approfondir son action réformiste est sans faille parce que sa détermi­nation est, aujourd'hui, encore plus forte et sa volon­té plus ferme pour poursuivre avec lui, le processus de construction et de réalisations.

C'est dans cette perspective qu'il faut situer l'intérêt constant qu'accorde le Président Ben Ali à la réussite de cette échéance, montrant sa profonde conviction en l'aptitude du peuple tunisien pour une vie politique évoluée, sa détermination résolue à consacrer les prin­cipes de la République de Demain, laquelle requiert le respect des lois, la saine émulation et «la primauté de l'intérêt supérieur de la patrie sur toute autre considération».

Et c'est conformément à cette même logique qu'il importe d'apprécier, à sa juste valeur, le rôle dévolu à l'Observatoire national des élections présidentielle et législatives qui aura à superviser le scrutin du 24 octobre pro­chain dans toutes ses phases et jusqu'à la pro­clamation des résultats, ce qui reflète, au demeurant, un attachement à réunir toutes les conditions pour que cette opération se dérou­le dans la transparence, dans le cadre du res­pect de la loi et l'émulation saine et loyale et, partant, d'en faire une véritable fête de la démocratie, un témoignage vivace du haut degré de maturité des Tunisiens.

Il est un fait certain que l'appui unanime exprimé par tous les Tunisiens à la candidatu­re du Président Ben Ah est une expression parfaite de l'adhésion réfléchie du peuple tuni­sien aux principes contenus clans la déclara­tion du 7 novembre et d'une ambition renou­velée de conforter les acquis réalisés, de poursuivre l'édification de l'Etat moderne et démo­cratique, d'élargir la participation populaire à la vie publique et d'assurer, comme l'a oppor­tunément indiqué le Président Ben Ali dans son discours du 25 juillet dernier, «l'avenir de notre pays et les aspirations de notre peuple».

Tout cela en partant du fait que cette échéance ne constitue en fait qu'une étape préparant d'autres, plus importantes, qui vien­draient renforcer les hases du modèle tunisien, le consensus national autour des choix d'ave­nir du Chef de l'Etat et le rayonnement extérieur de la Tunisie.

N. O.