La pensée politique du Président Ben Ali

Le domaine politique

Le Changement :

" Le changement du 7 novembre n'est pas un changement de personnes ou de façade. Loin de là. C'est un changement qui rend à notre peuple, à nos élites, à notre jeunesse la capacité d'entreprendre et de créer, qui laisse augurer de l'édification de nos institutions constitutionnelles sur des bases fermes à l'abri de la déliquescence et de l'immobilisme, qui ouvre des horizons à une vie politique réellement démocratique et évoluée. "

Discours du Président Zine El Abidine Ben Ali, le 26 février 1988.

Les élections présidentielle et législatives :

" Les prochaines élections présidentielle et législatives, seront une occasion renouvelée pour aller encore plus de l'avant sur cette voie, dans le cadre de la démocratie, de la transparence totale et du respect de la loi, et à la lumière des mesures et amendements juridiques que nous avons adoptés à cette fin. A l'occasion de ces élections, nous offrirons aux pays amis, qui le désirent, l'opportunité d'en suivre le déroulement et les résultats, afin qu'ils se rendent compte du degré de maturité de notre peuple et puissent prendre, de visu, la mesure de notre attachement à la sincérité de l'opération électorale et au respect de la loi et des valeurs démocratiques.

Pour assurer les plus hauts niveaux de transparence aux prochaines élections, et en plus des décisions que nous avons déjà prises dans ce cadre pour renforcer les prérogatives du Conseil Constitutionnel, et de la révision du Code électoral, nous avons décidé de créer un Observatoire national des élections qui regroupera des personnalités nationales connues pour leur compétence, leur expérience et leur indépendance, et qui aura à surveiller le déroulement des élections, dans leurs différentes étapes."

Le Président Zine El Abidine Ben Ali, le 20 mars 2004.

La démocratie est la responsabilité de tous :

" La démocratie ne saurait être du seul ressort des forces politiques, des organisations nationales et des associations, mais concerne tous citoyens et citoyennes, dans chaque partie du territoire national. "

Discours du Président Ben Ali à l'occasion, le 7 novembre 1991.

Les règles de l'exercice de la démocratie :

" Il est de notre devoir de nous habituer à respecter les règles et les impératifs de la démocratie, et à accepter le verdict des urnes, par respect pour notre peuple."

Discours du Président Zine El Abidine Ben Ali, le 7 Novembre 1989.

Le pluralisme :

" Le pluralisme ne relève plus, simplement, du domaine du possible, mais est devenu un impératif dicté par le degré de maturité atteint par le peuple tunisien ainsi que par l'intérêt supérieur du pays.

Le pluralisme est, aujourd'hui, un droit et un acquis qu'il faut nécessairement consacrer au niveau des rouages de l'Etat et de ses lois. "

Discours du Président Zine El Abidine Ben Ali, le 29 juillet 1988.

Page : 1 - - - - - - - - -