Le Président Ben Ali prononce un discours devant la Chambre des députés à l'occasion de la prestation de serment après sa réélection pour un nouveau mandat présidentiel

17/11/2004-- Au cours d'une séance solennelle, tenue à la Chambre des députés, le Président Zine El Abidine Ben Ali a prêté serment, après sa réélection pour un nouveau mandat présidentiel.

Devant l'entrée principale de la Chambre des députés, le Président de la République a salué le drapeau au son de l'hymne national avant de passer en revue un détachement de la garde présidentielle qui lui rendait les honneurs.

Le Chef de l'Etat s'est, ensuite, rendu au siège de la Chambre des députés où il a été accueilli par le Président de la Chambre et le premier vice-président du Rassemblement Constitutionnel Démocratique.

Le Président de la République a été accueilli par des applaudissements nourris à son entrée dans la grande salle des réunions où devait se dérouler la séance solennelle.

Le Président Zine El Abidne Ben Ali a, ensuite, prêté serment et s'est adressé au peuple tunisien par un discours dans lequel il a réaffirmé la ferme détermination d'asseoir la démocratie et le pluralisme dans le paysage politique national et au sein de la Chambre des députés, de garantir les droits de l'homme dans les textes comme dans la pratique et en tant que culture.

Le Chef de l'Etat a indiqué, dans ce contexte, que les valeurs humaines constituent le point de départ de toutes les initiatives qu'il a entreprises et dont ont bénéficié toutes les Tunisiennes et tous les Tunisiens, sans exclusive.

Le Président de la République a fait observer qu'il n'existe pas en Tunisie de prisonniers politiques ni de prisonniers d'opinion et que l'action politique est régie par la constitution qui interdit toute formation politique fondée sur la religion, la race ou la langue.

Il a annoncé l'organisation, avant la fin du mois de juin 2005, d'élections pour élire les membres de la Chambre des conseillers, en vue de renforcer davantage le pouvoir législatif.

Le Chef de l'Etat a réaffirmé son souci de consacrer la complémentarité entre la stabilité, le progrès et le développement durable d'une part, et le processus démocratique pluraliste, en tant que choix irréversible, d'autre part.

Le Chef de l'Etat a indiqué qu'il s'emploiera à renforcer l'action des partis politique afin de leur permettre de jouer pleinement leur rôle et d'exercer leurs activités, dans le cadre de l'indépendance et du respect de la loi, mettant l'accent sur la nécessité pour l'opposition d'être constructive et de présenter des alternatives claires et cohérentes pour que le peuple puisse choisir entre des options et des programmes qui soient exclusivement au service de la nation et de son devenir.

Le Président Zine El Abidine Ben Ali a explique que le pays est appelé à s'engager dans une étape cruciale de l'édification de la Tunisie de demain soulignant l'importance des dimensions politiques de cette étape et les mutations sociales, économiques et culturelles que vit la Tunisie.

Il a passe en revue les résultats du dernier recensement général de la population qui illustrent l'importance de ces mutations et qui concernent de nombreux secteurs tels que l'emploi, l'éducation, l'enseignement, la santé, l'environnement, l'économie et l'infrastructure, secteurs sur lesquels a été axé le programme électoral « Pour la Tunisie de demain ».

Ce programme, a fait observer le Chef de l'Etat, constitue une plate-forme d'action qui trace de nouveaux objectifs sur la base des succès d'hier et des ambitions de demain. il a indiqué qu'il veillera à la mise en oeuvre de ce programme pour assurer l'essor et le bien-être du pays.

Le Président de la République a souligné que la réalisation des objectifs de ce programme nécessite la conjugaison de tous les efforts, réaffirmant que la Tunisie est pour tous les Tunisiens et que c'est à elle seule nous devons allégeance. Il a indiqué que pour rattraper le cortège des pays évolués il est impératif de coordonner tous les efforts et de faire preuve d'un surcroît de persévérance et d'abnégation, soulignant que le régime républicain garantit la participation de tous et consacre le principe de la concertation, dans le respect des libertés et des principes démocratiques.

Le Chef de l'Etat a également indiqué que l'effort s'orientera vers l'élargissement des espaces de dialogue dans le paysage médiatique, la consolidation du rôle des différentes composantes de la société civile dans l'expression de leurs points de vue, de leurs choix et dans la présentation de leurs propositions et approches, dans le cadre de la liberté, et dans le contexte de la loi et des règles du comportement démocratique.

Le Président de la République a également annoncé que le secteur de l'information connaîtra un surcroît de développement, de manière à améliorer son rendement et à promouvoir son discours.

Le Chef de l'Etat a annoncé une série de mesures destinées à impulser l'entreprise économique, à promouvoir l'investissement et l'exportation, à approfondir l'intégration de l'économie nationale et à consolider son ouverture sur le monde extérieur sur la voie de la convertibilité totale du dinar.

En hommage au combat héroïque du Président palestinien défunt Yasser Arafat, le Président Zine El Abidine Ben Ali a appelé les députés à se lever en signe de recueillement à la mémoire du leader-symbole de la cause palestinienne.

Après avoir prêté serment et prononcé son discours, le Président Zine El Abidine Ben Ali a salué les citoyens, les militants et cadres qui se sont rassemblés devant l'entrée principale du siège de la Chambre des députés, répondant à leurs acclamations et à l'expression de leur attachement à la patrie, à la politique de réforme et de Changement et au Chef de l'Etat en tant que leader de la marche de la Tunisie de demain.

Le président de la Chambre des députés avait prononcé, au début de cette séance solennelle, une allocution dans laquelle il a exprimé au Chef de l'Etat, au nom des élus de la nation, ses sincères félicitations pour sa réélection à la magistrature suprême à une très large majorité populaire, affirmant la disposition des députés à accomplir leur devoir dans le cadre des principes du 7 novembre et sur la base des objectifs ambitieux contenus dans le programme électoral d'avant-garde du Président Zine El Abidine Ben Ali, et qui a pour objectif principal l'édification de l'économie du savoir, l'encouragement de la libre initiative et la concrétisation des aspirations des Tunisiennes et des Tunisiens à un surcroît de progrès et de modernité.

Ont assisté à cette séance, le premier vice-président du Rassemblement Constitutionnel Démocratique (RCD), le Premier ministre, les membres du Bureau politique du RCD, le Mufti de la République et les membres du gouvernement.

Etaient également présents, les secrétaires généraux des Partis politiques et les présidents des organisations nationales, des corps constitués et des Conseils consultatifs, ainsi que plusieurs hauts cadres et personnalités nationales.

Texte du discours