Environ trois quarts de la population appartiennent désormais à la classe moyenne. Environ 80% des familles sont propriétaires de leurs logements.
Une action tous azimuts a été menée pour éliminer les dernières "zones d'ombre" et partant les indices de pauvreté
.
Le Fonds de Solidarité Nationale (" 26-26 "), créé à l'initiative du Président Ben Ali, a suscité un grand élan de solidarité dans tout le pays. Les interventions de ce Fonds, considéré comme un modèle de réussite, ont permis de venir en aide aux personnes nécessiteuses (plus de 220,000 familles soit environ 1 million de personnes de la precarité)et d'intégrer dans le circuit économique les "zones d'ombre", qui étaient jusque-là en marge du processus de développement. (Le taux de pauvreté a baissé de façon continue se situant actuellement à environ 4,2 %).
Les divers indicateurs socio-économiques sont significatifs des efforts déployés et des résultats réalisés sur le plan social.


Investir dans les ressources humaines

Le Président Ben Ali a fait de la promotion des ressources humaines un axe fondamental de la stratégie de développement du pays accordant la priorité à l'éducation, à la formation et à l'amélioration des conditions de vie des citoyens.
La particularité de ce modèle est qu'il appréhende le développement humain comme étant la meilleure voie pour assurer à la fois une croissance économique soutenue et une amélioration continue du bien-être de toute la population.

Un quart du budget annuel de l'Etat et 6% du PIB du pays sont consacrés à l'éducation : un Tunisien sur quatre est à l'école ,et la Tunisie dispose désormais de ressources humaines abondantes et de qualité dans tous les domaines. Le taux d'inscription à l'université pour la tranche d'âge comprise entre 19 et 24 ans est passé de 6% en 1987 à 31% en 2004. Ce taux devrait atteindre 50% en 2010 soit plus que la moyenne enregistrée dans les pays de l'OCDE et de l'Union européenne en 2002, qui est de 40%.

Page : - - - - - 6 - - - -